Auteur: Haruki Murakami

« La ballade de l’impossible » d’Haruki Murakami: Dérive nostalgique et sensuelle dans le Tokyo étudiant post 68

« La ballade de l’impossible » d’Haruki Murakami, livre qui l’a propulsé sur le devant de la scène internationale (paru en 1987 au Japon et vendu à plus de 4 millions et demi, et 8 millions si l’on compte les éditions poche, exemplaires, traduit dans 36 langues) fait écho à son beau conte sur le désir et la nostalgie « Au Sud de la frontière, à l’ouest du soleil ». A mi-chemin entre un roman d’apprentissage et un « campus-novel » asiatique, poétique et sensuel, l’écrivain japonais revient sur les traces de sa jeunesse étudiante dans les années 70, les amitiés et surtout les relations amoureuses qui ont jalonné cette époque marquée par l’ennui, l’incertitude et un certain plaisir malgré tout, avec en toile de fond les grèves anti-impéralistes, la vie des foyers de garçons, leurs passions musicales et culturelles et les cours d’histoire du théâtre…

« Les amants du Spoutnik » d’Haruki Murakami, La possibilité d’une (autre) île

> »Les amants du Spoutnik » d’Haruki Murakami, dixième roman du prolifique auteur japonais, publié en 1999 en France, nous entraîne une fois de plus dans les contrées troubles de l’amour, de la solitude et du désir, mâtinées de cette étrangeté qui lui est propre et fait tout son style.

« Gatsby le magnifique » et regard sur la littérature contemporaine par Haruki Murakami (La ballade de l’impossible)

Dans son chef d’oeuvre « La ballade de l’impossible », Haruki Murakami décrit longuement les nombreuses références littéraires (américaines) de son narrateur, double à peine voilé de lui-même, qui ont bercé sa jeunesse. Il exprime aussi un certain état d’esprit face à la littérature contemporaine à travers la voix de l’un de ses personnages…

« Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil » d’Haruki Murakami, Education sentimentale dans le Japon pop-rock

Roman miroir de « Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil » d’Haruki Murakami, roman miroir de La ballade de l’impossible, publié au Japon en 1992, est une sublime palette de toutes les couleurs que peuvent prendre l’amour et le désir dans la vie d’un homme. Le titre du roman formé de deux points cardinaux inconciliables illustre tout le dilemme auquel est confronté le héros : Le sud de la frontière (tiré d’une chanson de Nat King Cole), c’est le rêve, le possible, le lieu imaginé.