Claire Castillon : Mais pourquoi est-elle aussi « méchante » ?!

Mère indique, sadique voire meurtrière, couple infect, parents acâriatres, enfant pervers... De roman en roman, la plume de la jeune écrivain se révèle de plus en plus féroce et son univers de plus en plus noir. L'explication de l'intéressée :

"Je ne raconte pas seulement des histoires sordides. Il y a toujours de la tendresse dans mes textes : une main cogne pendant que l'autre caresse. Je n'écris pas pour choquer, j'écris comme je ressens. J'entretiens ce rapport avec le lecteur depuis mon premier roman, Le Grenier (2000). Mes livres disent ce que les gens n'ont pas envie de voir chez eux. Mais ce ne sont pas des reproches ou des jugements jetés, ce sont les histoires d'un peu tout le monde, que je regarde moi aussi de l'intérieur avec un soupçon de voyeurisme." (Source : 20 minutes)

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.