Le nouveau best-seller américain ? Un atelier d’écriture issu du Net !

Depuis sa sortie aux Etats-Unis, le 5 février, « Not quite I was planning » (« Pas vraiment ce que j’avais prévu ») caracole en tête du classement de l’une des listes de best-sellers du New York Times. Le concept de ce succès ? Des histoires de vie, narrée en six mots, suite à un concours lancé en 2006 par un magazine américain en ligne, le Smith Magazine.

Par le biais de l’un de leurs ateliers d’écriture en ligne, « Vos mémoires en six-mots » (un exercice inspiré d’une nouvelle restée célèbre de l’écrivain américain Ernest Hemingway : « A vendre : Chaussures bébé, jamais portées. »), ils reçoivent en quelques jours, plus de 11 000 contributions ! On se rappelle aussi cette sublime épitaphe de Dorothy Parker en seulement 4 mots : « Sorry for the dust »…

Entre style poétique, humour cynique ou absurdité dérisoire -« Thought I would have more impact. » (« Je croyais que j’aurais plus d’impact », Kevin Clark), « Must remember : people, gadgets. That order », (« A retenir : personnes, gadgets. Dans cet ordre », Brian Lam), « Yes, you can edit my biography. » (« Oui, vous pouvez publier ma biographie », Jimmy Wales)-, l’ouvrage en forme d’anthologie a tout de l’ovni littéraire. Des formules implacables qui ne manquent pas de nous rappeler que finalement l’essence de nos vies tient à peu de choses…

Dernièrement, le magazine invitait ses internautes à participer à un jeu en partenariat avec le magazine Found, spécialisé, lui, dans la collecte de vieilles photos : un cliché par jour à légender… en six mots toujours. Succès assuré ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.