Tirages de la rentrée littéraire : sur qui tablent les éditeurs ?

Plus mesurés que l'an passé, les éditeurs ont décidé de tirer cette année « seulement » dix livres à 50 000 exemplaires ou plus –contre quinze l'an dernier, selon les chiffres communiqués par Livres hebdo. Après les "flops" de Christine Angot ou encore de la correspondance de M.Houellebecq et BHL l'an passé, leurs prévisions coïncideront-elles avec le lectorat ?

Le club des 200 000 exemplaires:
« Le voyage d'hiver » d'Amélie Nothomb (Albin Michel)
« Le jeu de l'ange », de Carlos Ruiz Zafon (Robert Laffont)

Le club des 100 000 exemplaires :
« Mauvaise fille » de Justine Lévy (Stock), à paraître fin septembre. Un tel chiffre, ajouté à la date de parution décalée par rapports aux autres blockbusters, tendrait à prouver que Stock va miser à fond sur ce livre pour les Prix.

Le club des 80 000 exemplaires :
« Fragments d'une femme perdue » de Patrick Poivre d'Arvor (Grasset)
« Un roman français » Frédéric Beigbeder (Grasset)
« La lignée » de Guillermo del Toro et Chuck Hogan (Presses de la Cité), seul représentant de la « littérature de genre » (horreur et gothique, ici) dans ce club des grosn tirages

Le club des 60 000 exemplaires :
« Sépharade » d'Eliette Abécassis (Albin Michel)

Le club des 50 000 exemplaires :
« Hors champ » de Sylvie Germain (Albin Michel)
« Et que le vaste monde poursuive sa course folle » de Colum McCann (Belfond)
« Exit le fantôme » de Philip Roth (Gallimard)

Le 4 novembre paraîtra le nouveau roman d'Anna Gavalda, « L'échappée belle » (Le Dilettante). Le tirage prévu est « d'au moins » 300 000 exemplaires. Ce roman sera une version corrigée d'une nouvelle publiée en 2001, et offerte aux lecteurs de France Loisirs. Selon la revue Livres Hebdo, le livre comptera 162 pages, et sera vendu à 10 €.

(1 commentaire)

  1. Complément d’information:

    Quinze titres de la rentrée littéraire figurent déjà dans le classement des cinquante meilleures ventes de romans Ipsos/Livres Hebdo pour la semaine du 24 au 30 août.

    Après les ouvrages de Marie NDiaye, Samuel Benchetrit, Eliette Abécassis et Sylvie Germain, la semaine dernière, le palmarès hebdomadaire voit émerger Le club des incorrigibles optimistes de Jean-Michel Guenassia, Les heures souterraines de Delphine de Vigan, Mon enfant de Berlin d’Anne Wiazemsky, Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé, Une année étrangère de Brigitte Giraud, La délicatesse de David Foekinos, Le chœur des femmes de Martin Winckler et Quelque chose en lui de Bartleby de Philippe Delerm.

    Le voyage d’hiver d’Amélie Nothomb (Albin Michel), dont le tirage total atteint 240 000 exemplaires après une réimpression à 40 000, reste toutefois en tête des meilleures ventes de romans devant Un roman français de Frédéric Beigbeder, et Le jeu de l’ange de Carlos Ruiz Zafon (Laffont, tirage : 200 000 exemplaires).

    Le roman d’Amélie Nothomb se hisse même à la deuxième place du Top 20, toutes catégories de livres confondues, derrière le manga Naruto et devant l’inoxydable Elégance du hérisson, qui résiste vaillamment.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.