Ne dites plus « buzz », dites « ramdam »…

Va-t-il bientôt falloir rebaptiser notre site "Buzz littéraire" en "Ramdam littéraire"... ? C'est en tout cas ce que préconise le secrétaire d'Etat chargé de la coopération et de la francophonie qui suite au concours "Francomot" lancé en janvier dernier auprès des étudiants, a retenu 5 francisations de mots anglo-saxons : "chat", "buzz", "tuning", "newsletter" et "talk".

Les noms des lauréats ont été révélés le 30 mars dernier, en présence du jury, avec notamment le rappeur MC Solaar, le sénateur Louis Duvernois et la députée Henriette Martinez.

C'est ainsi que le fameux "buzz", terme si caractéristique et phonétiquement adéquat au bruit d'une ruche qui se transmettrait une information, désignant le bouche à oreille sur Internet, devrait désormais être remplacé par une nouvelle traduction officielle (l'actuelle étant le très long "bourdonnement") : "Ramdam" (qui l'emporte d'une courte tête sur «barouf»). Ce mot d'origine arabe est dérivé de ramadan et signifie « tapage » et « vacarme ». Plus bruyant que bourdonnant donc...
Les participants avaient aussi proposé de nombreux néologismes : actuphène, bruip, échoweb, ibang ou encore réseaunance.
Ils auraient peut-être pu penser aussi au terme "d'écho" tout simplement, plus courant et plus concis...

Pour le "tuning", nous trouvons l'affreux "bolidage" sorti vainqueur d'une sélection d''autodéco', 'automotif', 'autostyle', 'persauto', 'persoptimisation' ou 'revoiturage'". Quant au "chat", dialogue en direct sur Internet, le jury a retenu deux expressions : "éblabla" et "tchatche". Enfin, le terme "infolettre" se substituerait à l'actuelle "newsletter" tandis que l'expression "talk" se transforme très naturellement en "débat" (pourquoi ce terme avait-il donc disparu ?!)

Lors de la remise des prix, Alain Joyandet a souligné que "le français est, avec l'anglais, la seule langue parlée sur les 5 continents... C'est la seconde langue étrangère la plus enseignée dans le monde. Elle est à la source de valeurs partagées et regroupe aujourd'hui, au sein de l'Organisation internationale de la francophonie, 70 Etats, soit 800 millions de personnes et un tiers des membres des Nations unies."
Il a également rappelé qu' «Il y a 10 ans, tout le monde parlait de walkman ou de software. Ces deux mots anglo-saxons ont naturellement été remplacés dans notre langage par baladeur et logiciel. Il n'y donc pas de fatalité !»

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.