L’ex-caissière-blogueuse Anna Sam publie un nouveau livre et prépare son film…

Décidément rien n'arrête plus l'ascension de la plus célèbre (ex !) caissière du web et de France. Tout en continuant son blog, elle publie, toujours aux éditions Stock, un troisième ouvrage sur l'univers des blogs cette fois, et prépare aussi l'adaptation au cinéma de ses fameuses tribulations, après la BD sortie en 2009. Le livre des tribulations poursuit, lui, sa carrière Outre Atlantique.

Le troisième ouvrage d'Anna Sam reste dans la veine de l'essai documentaire et se penche cette fois-ci sur l'univers des blogs qu'elle connaît aussi bien que celui des grandes surfaces ! Selon son éditeur, Anna Sam a eu l’idée de partir à la découverte des blogueurs, cette communauté à part et de plus en plus influente, pour savoir qui ils sont, comment ils gèrent leur activité qui s’ajoute souvent à leur « vrai » métier, comment la notoriété sur le web a transformé leur vie, etc. En une quinzaine de portraits vifs et enjoués, Anna Sam esquisse le paysage de la blogosphère française en ne se départissant jamais de son franc-parler ni de son humour. C'est plus particulièrement la blogosphère de la mode, la cuisine, la chronique sociale ou politique qu'elle explore.

Côté ciné, le film des tribulations de la caissière, son premier ouvrage best-seller, sera réalisé par le producteur Pierre Rambaldi. C'est Déborah François (Meilleur espoir féminin pour Le premier jour du reste de ta vie) en remplacement de Clémence Poésy qui incarnera la célèbre caissière avec à ses côtés Nicolas Giraud, Marc Lavoine, Firmine Richard et Alice Bealaïdi (Molière 2010 pour son rôle dans Confidences à Allah), qui interprète le rôle de Leïla, jeune caissière plein de fougue et collègue de l'héroïne. Le pitch ? "Après un vilain coup du sort, la jeune Solweig se retrouve contrainte d'abandonner de brillantes études littéraires pour aller travailler comme caissière dans un supermarché. Les cadences sont épuisantes, les clients odieux et le chef teigneux et vicieux. Heureusement, Solweig a un exutoire : la nuit, elle écrit et raconte sur son blog son quotidien et celui de ses collègues hautes en couleurs. La plume de Solweig est plus qu'efficace : bientôt, son blog sera suivi par des millions de lecteurs, créant un vent de révolte dans le monde de la grande distribution... !"

Anna Sam, qui a eu un droit de regard sur le scénario, apparaîtra comme caissière figurante dans le film a-t-elle précisé.

Enfin, la maison d'édition américaine Sterling publie, début avril 2011, une adaptation des Tribulations sous le titre "Checkout Girl, A Life Behind the Register" : plus qu'une traduction, certaines anecdotes ont en effet été remaniées afin de coller à la réalité des supermarchés d'Outre-Atlantique, a expliqué l'auteur sur son blog, ravie de conquérir l'Amérique du Nord.
On remarquera que la couverture française d'un simple caddy a aussi été reliftée, au passage, avec une touche de glamour en plus, très chick lit'...

A lire aussi : Anna Sam, la caissière-blogueuse continue ses tribulations...

(2 commentaires)

    • Ricardo B. on 23 avril 2011 at 12 h 33 min
    • Répondre

    "On remarquera que la couverture française d’un simple caddy a aussi été reliftée au passage avec une touche de glamour en plus très chick lit’… "
    Moi j’ai pensé à un plagiat de la jaquette du dernier album de Saez J’accuse. Mais cet avis n’engage que son humble émetteur…
    http://www.concertlive.fr/actual...

    • Anna Sam on 23 avril 2011 at 18 h 17 min
    • Répondre

    bonjour, merci pour cet article 🙂
    je me permets quelques précisions concernant le film, les acteurs ont changé (malheureusement), à l’affiche il y a : Déborah François, Nicolas Giraud, Marc Lavoine, Firmine Richard, Alice Bealaïdi…
    pour le scénario, je n’ai pas participé à son écriture, j’ai eu un droit de regard 😉

    pour la version américaine du livre, je m’étais fait la même réflexion quand j’ai découvert la couverture du bouquin, mais impossible de savoir s’il y a plagiat ou pas… et je ne sais pas s’ils ont vu l’album outre atlantique. C’est peut-être aussi parce que je leur avais raconté que j’ai toujours refusé de me faire prendre en photo dans un caddie pour la presse ^^ (ou absolument rien à voir…)

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.