Comment écrire un best-seller ?!

En cette rentrée littéraire de septembre 2011, un petit livre malin commence à faire parler de lui : «Une histoire des best-sellers» (Flammarion) de l'écrivain et professeur de droit public Frédéric Rouvillois. Quels sont les plus grands best-sellers de tous les temps et existe-t-il des "ingrédients" qui feraient le best-seller ?

L'auteur a répondu à quelques questions* sur le sujet et a notamment rappelé que "la notion de best-seller est née aux Etats-Unis, et le mot apparaît précisément en 1889. Mais la chose est évidemment beaucoup plus ancienne, puisqu'il y a toujours des livres qui ont toujours plus de succès que les autres. Au XVIe siècle, l'«Enéïde» de Virgile est éditée à 380 reprises, et au même moment, le «Pantagruel» de Rabelais a 14 éditions différentes dans les dix années qui suivent sa parution, en 1532."

Parmi les best-sellers de tous les temps il cite en premier lieu, La Bible, en terme d'exemplaires, quatre ou six milliards et, d'autre part, en durée de vie ou de vente. Le deuxième best-seller serait le «Petit livre rouge» de Mao Zedong "qui, durant les quelques années de la Révolution culturelle, a été imprimé peut-être à deux milliards d'exemplaires."

Il estime par ailleurs qu'il n'existe pas vraiment d'"ingrédients du succès" tels que le sexe ou la romance : "Cherchez donc le sexe dans le «Petit livre rouge» pour vous amuser. Blague à part, il s'agit d'ingrédients habituels, mais qui ne sont ni nécessaires, ni suffisants à l'apparition d'un best-seller."

A propos de Houellebecq, qui allie succès commercial et reconnaissance littéraire, il déclare : "Je considère Houellebecq comme un grand écrivain tout court (en somme ce n'est ni Musso, ni Marc Levy), qui n'a pas eu beaucoup de succès pour ses premiers livres, mais qui, subitement, sans que l'on sache très bien pourquoi, a tout à coup fait des ventes énormes avec «Les particules élémentaires», puis avec ses romans suivants. Donc, oui, c'est un auteur de best-sellers, mais c'est d'abord un auteur."

A lire en complément :
Succès d'éditions : Peut-on les expliquer ? (romans : "L'élégance du hérisson" de Muriel Barbéry et "La femme du Ve" de Douglas Kennedy et un logiciel de prédiction des ventes de livres)
Que cache le best-seller ? Quelques réponses de Pierre Nora, académicien et éditeur chez Gallimard (2009)
Les best-sellers vus par les écrivains : Musso et Grisham ("La firme") vus par François Taillandier et Houellebecq
Inconnus, inattendus... mais best-sellers de l'été grâce au bouche-à-oreille ! (2009)
Frédéric Beigbeder, les raison du succès

(3 commentaires)

  1. J’avoue que j’ai un peu de mal à voir l’intérêt (pour l’analyse) de mélanger fiction, bible et petit livre rouge…
    Cela dit, il y a plein de sexe dans la bible^

    • Mots en page Edition on 5 septembre 2011 at 9 h 30 min
    • Répondre

    [FB) Rappeler que les 2 plus grosses ventes de livres sont la bible et le livre rouge de Mao et que, pour le reste, l’auteur de cet article ne sait rien… c’est de la non information!

  2. Pour plus d’infos, je vous conseille de lire le livre (et les liens donnés en complément qui apportent d’autres infos sur le sujet).

    Concernant la Bible, c’est sans doute le plus grand "roman" jamais écrit! à tel point qu’il faut rappeler qu’en 2001 la maison Bayard d’après une idée originale de Frédéric Boyer, responsable éditorial et écrivain lui-même (prix Interallié 1993 avec Des choses idiotes et douces) avait lancé une nouvelle traduction complète de la Bible en français, rédigée par vingt écrivains francophones, de Jean Echenoz, prix Goncourt 1999, à Marie Ndiaye, en passant par Emmanuel Carrère ou Florence Delay.

    http://www.lexpress.fr/informati...

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.