La langue française à la conquête de New York !

Alors que les anglicismes envahissent les médias, dictionnaires et notre langage un peu plus chaque jour, le français, 4e langue la plus parlée à NY, fait de la résistance dans la grosse pomme et fait même de plus en plus d'adeptes.
Depuis 15 ans les écoles bilingues anglais/français fleurissent avec l'aide de l'Ambassade de France, et plus particulièrement de Fabrice Jaumont, ex directeur de l'école bilingue de Boston, son attaché à l'éducation :

Depui 1997, il oeuvre à la mise en place de classes bilingues, de la maternelle au collège, dans les écoles publiques de New York. Une véritable révolution bilingue ! (voir son blog "New York in French")
Il est aujourd’hui possible d’être scolarisé en français et en anglais dans plusieurs écoles publiques de la ville, de la grande section de maternelle jusqu’à la sixième, et bientôt jusqu’à la quatrième, à Brooklyn et au nord-ouest de Manhattan. Souvent conçues sous l’impulsion de parents français, les classes bilingues offrent une alternative d’importance aux familles francophones.

Fabrice Jaumont de l'Ambassade de France

Fabrice Jaumont de l'Ambassade de France

L’Ambassade de France, en partenariat avec diverses fondations américaines, le Département d’éducation de la ville de New York, ainsi que des associations de parents telle qu’Education Française à New York (EFNY), collaborent depuis 2005 afin de permettre l’ouverture de classes bilingues français-anglais dans les écoles publiques de la ville. Ces programmes sont conçus non seulement pour les familles françaises qui s’expatrient à New York pour un temps ou celles qui décident de rester plus longuement, mais aussi pour répondre aux besoins d’un nombre croissant d’enfants francophones, issus de diverses immigrations et apprenant nouvellement l’anglais, et de familles américaines intéressées par un enseignement bilingue ou par la langue française.
A l'heure où le bilinguisme est vanté par les neuroscientifiques pour ses vertus cognitives, ces initiatives ont le vent en poupe.

Les subventions de l’Etat français, en particulier le fonds FLAM, celles du Sénat, du Ministère des Affaires étrangères et du Ministère de l’éducation nationale, ainsi que les subventions de plusieurs fondations américaines et les dons de particuliers permettent le développement de ce dispositif.
Même si Fabrice Jaumont déplore un certain désintérêt du gouvernement français alors même qu'il permet d'enrayer le déclin du français dans le monde et permet aux expatriés de scolariser leurs enfants en français.
Le label FrancEducation créé par le Ministère des Affaires Etrangères obtenu par deux écoles publiques de New York est par exemple payant (1200€/an), ce qui n'est guère encourageant...

Après la création de huit programmes français-anglais et l'ouverture prochaine de deux nouveaux programmes bilingues dans des collèges à New York, Fabrice Jaumont souhaite aider toujours plus de parents motivés à poursuivre ce modèle éducatif, en l’exportant notamment ailleurs aux Etats-Unis.
"Il y a 27000 enfants francophones à NY. Cela suffirait à remplir de 50 à 70 écoles avec des programmes bilingues." estime-t-il.

Reportage vidéo sur les programmes d'enseignement bilingue à New York :

A LIRE AUSSI :
Le premier Forum mondial de la langue française à Québec

Une campagne de dons est aussi organisée pour soutenir son développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.