Delphine de Vigan mitigée sur les blogs littéraires…

A l'occasion de la sortie de son nouveau roman "D'après une histoire vraie" qui vient de remporter le prix Renaudot, une interview plus ancienne de Delphine de Vigan a refait surface sur Facebook où elle évoquait, entre autres, son rapport aux blogs littéraires.

interview delphine de vigan reaction sur les blogs litteraires

A l'occasion d'une interview* de 2011 (lors de la sortie de son grand succès de la rentrée littéraire 2011, "Rien ne s’oppose à la nuit") elle confiait notamment sa méfiance à l'égard de ses "nouveaux" (bon ça fait une bonne décennie maintenant !) médias qui se sont multipliés sur la toile et qui permettent à tout lecteur de partager ses impressions sous diverses formes.

"Je lis rarement les blogs, sauf si un(e) ami(e) me signale quelque chose en particulier. Je me protège d’une manière générale des commentaires qui mettent tout dans le même pot (commentaires sur la coiffure de l’auteur, par exemple !). (...) il me semble que le meilleur côtoie le pire." a-t-elle confié.

Malgré ce constat mitigé, elle concède qu'Internet reste un bon moyen d'échange et de partage culturels

Toutefois, elle réserve, de préférence, l'exercice de la critique littéraire aux professionnels.

"C'est un métier, un long apprentissage, une culture", résume-t-elle.

(On s'amusera à mettre en parallèle de sa déclaration, l'avis opposé d'un Orwell éclairé dans In Defence of the Novel (1936): « Ce serait une bonne chose si plus de critiques étaient écrites à l'avenir par de simples amateurs. Fortement impressionné par un livre, un critique amateur vous parlera beaucoup mieux de cet ouvrage qu'un professionnel contraint ayant souffert l'ennui. »)

Et la blogosphère révèle des inégalités dans ce domaine d'après elle. A ce sujet, elle classe les blogueurs en trois catégories,

"ceux qui ont une vraie voix, un vrai regard, une acuité", ceux qui "aspirent seulement à partager" et enfin... "d’autres qui se trompent de place ou de rôle", a-t-elle jugé.

L'interview republiée sur Facebook (voir capture d'écran ci-dessous) n'aura pas manqué de faire réagir les intéressés qui pour certains se sont montrés un peu blessés par ces déclarations tandis que d'autres ont acquiescé à ce constat en demi-teinte...

Réactions des blogueurs sur Facebook (identités des intervenants masqués par respect de la confidentialité)

Réactions des blogueurs sur Facebook (page publique mais identités des intervenants masqués par respect de la confidentialité)

*Source: https://sophieadriansen.wordpress.com/2011/08/25/4-questions-a-delphine-de-vigan/