Blog-BD « Une jeune fille bien » ou les tribulations déjantées de Lovely Goretta

Petite vedette de la blogosphère depuis bientôt 2 ans, « une jeune fille bien » alilas Lovely Goretta est une brunette énergique à qui on donnerait volontiers la trentaine. Même si celle-ci refuse catégoriquement de dévoiler son âge ! Cette trentaine un peu paumée et rêveuse des adulescents qui n’ont pas vraiment envie de grandir dans les grandes villes…


Cette trentenaire qui continue de croire au prince charmant et refuse de renoncer à sa liberté et à ses passions.
De son vrai nom Cécily, cette plume détonnante et rafraîchissante, d’origine picarde, vivrait dans un manoir à Dijon. Décoratrice pour le théâtre, ex batteuse hardcore punk et plasticienne, la demoiselle collectionne les talents et nous en fait profiter sur le web !
Taxée d’insolente pendant ses années de pensionnat chez les soeurs, elle n’a jamais suivi aucun cours de dessin mais a poursuivi cette passion d’enfance sans discontinuer.

Au travers de saynètes du quotidien, elle nous entraîne dans les mésaventures de Lovely Goretta, son double dessiné. Ses potes, ses amours, ses prétendants, ses ex, son papa, son pépé, sa soeur en crise d’adolescence, ses copines blagueuses… Mais aussi ses coups de blues (son satané sentimentalisme !), ses souvenirs de « jeunesse », ses entretiens d’embauche… Entourée d’une galerie de personnages hauts en couleur (le baron, son coeur « qui la harcèle »…). Rien n’échappe à son crayon facétieux et très rock, pour notre plus grand plaisir !

Découvrez sans tarder ses planches (en particulier les archives 2004) qu’elle met gracieusement en lecture sur son blog. Sans oublier l’Album grandeur nature avec un grand A « Au secours, je vois plus rien ! », enfin publié en janvier 2006 aux éditions Albin-Michel, à se procurer d’urgence !

Les trois albums qu’elle recommande pour ne pas mourir idiot : Francis blaireau farceur de Claire, Jake chez Cornélius, Le petit Christian de Blutch, V pour Vendetta d’Alan Moore

Buzz a aimé : l’originalité, l »inventivité, l’humour qui habite chacune de ses planches où texte et dessins sont aussi réussis.

…et regretté : le ton un peu « trash » de certains billets.

Voir son blog
Lire une interview de l’auteur

Cette chronique a été rédigée initialement en 2005 et mise à jour en avril 2006.