Auto-édition : les éditions Publibook rachètent la Société des écrivains

Assez controversée l’auto-édition (à compte d’auteur), aux multiples prestataires, poursuit néanmoins son expansion, surfant notamment sur la demande croissante des « recalés » de l’édition traditionnelle (à compte d’éditeur). Ainsi les éditions Publibook annoncent l’achat de la Société des Ecrivains, afin de se renforcer, sur le « marché de l’édition participative », selon les termes de son communiqué.

Cette opération leur permettra d’afficher un chiffre d’affaires de 3 500 000 € et de s’imposer comme leader francophone. Fondées en juin 2000, Publibook, filiale du Groupe Petit Futé depuis mai 2004, publie plus de 600 ouvrages chaque année tant en édition généraliste (théâtre, poésie, roman, autobiographie, essai, biographie etc.) qu’universitaire (cours, recherches, actes de colloques).

L’avenir de l’édition passera-t-il par l’auto-édition ? C’est ce que préfigure la situation américaine avec un nombre de titres imprimés à la demande via Internet devenu supérieur au nombre de nouveautés publiées par les maisons d’édition classiques (plus de 285 000 titres contre 275 000 en 2008).

37 Commentaires

Passer au formulaire de commentaire

  1. Mon premier roman vient de sortir chez La Société des Ecrivains. Le titre ? "ça va… décoiffer !". Un super polar, dont l’action se situe durant le tournage d’une émission de téléréalité en Amérique du Sud ! Et bien sûr, toute ressemblance avec des personnes bla bla bla … Ma nouvelle aventure avec SDE, va donc se poursuivre avec PUBLIBOOK !!

    • fred sur 30 août 2009 à 0 h 16 min
    • Répondre

    bonjour

    Ma compagne a signer avec les sociétés des écrivains il y a quelques temps et depuis ce temps la elle attend qu’on la publie. Après maintes promesses et surtout de belles paroles ils n’ont toujours pas honorer leurs contrat par contre ils ont encaisser mon ch7que. Comment dois je appeler cela. je voudrais que cette nouvelle édition me réponde au plus vite il s’agit de corinne sergent penses extraites

  2. @fred

    _______

    Ne payez pas, ne payez plus.

    Adressez-vous à TheBookEdition ou Edilivre, c’est entièrement gratuit.

    Cordialement
    Serge ULESKI

  3. fred,
    je suis dans la même situation que vous. ma femme à signé un contrat vec la sociéte des écrivains, on a honoré notre engagement. j’espère que les éditions Publibook soit à la hauteur. sachant que le livre de ma femme était à l’imprimerie.

    • garnier Marie-Christine sur 5 septembre 2009 à 11 h 33 min
    • Répondre

    je suis aussi dans le même cas, j’ai payé 760 euros x 2 une somme qui n’a jamais donnée suite à mon ouvrage. Aucune nouvelle de Monsieur Pourtau le Président voir directeur, qui m’a fait signé le contrat à paris et jamais de lettre reçu ou se trouve ma maquette ma clef usb enfin mon livre est intitulé "POURQUOI SE PRENDRE LA TETE" une boutade à développer, mais une plainte reste à être déposée pour que les choses avances et que l’on soit entendu.Efin une personne se manifeste c’est Corine Sergent, mon Email : tantemarie@hotmail.fr

    • Marie-Anne sur 10 septembre 2009 à 21 h 40 min
    • Répondre

    Bonjour,

    J’ai signé un contrat avec la société
    des écrivains , j’ai payé 2300 euros et signé mon bon à tirer pour l’édition de mon livre intitulé " raconte moi des histoires…"un livre parodiant les fables de Jean de La Fontaine et s’adressant à la jeunesse ( le livre doit être édité en couleurs ).
    Aujourd’hui je suis stupéfaite de voir que la société n’a eu aucun mal a encaisser mes chèques, mais par contre depuis la signature du bon à tirer plus aucune nouvelle.
    Nous