Dossier : Identification d’une femme… (Virginie Despentes, Chloé Delaume, Joy Sorman, Sofia Guellaty, Bénédicte Martin, Tristane Banon…)

A l'occasion de la sortie de King Kong théorie de Virginie Despentes, qui livre sa vision plutôt radicale sur la "condition féminine", voici une petite sélection d'autres jeunes romancières, qui chacune dans leur style, pose leur regard sur les multiples visages de la féminité, "l'éternel féminin"... Virulente, cynique, satirique ou au contraire douce, poétique, mélancolique voire romantique ou sensuelle, ces jeunes femmes incarnent, à elles toutes, une pièce de "l'énigme" féminine au XXIe siècle et nous révèlent des trésors de subtilité, d'humour et de lucidité... La génération post-68, post-moderne, héritière de l'émancipation, à la fois forte et fragile, entre "Sue perdue dans Manhattan" et "Chacun cherche son chat", vogue entre cet "idéal féminin" dicté par la norme sociale, leurs propres aspirations et la quête de leur identité dans ce grand bazar des sexes des "temps modernes"... Refusant de se laisser étiqueter ! Découvrez-les dans ce petit dossier que nous leur consacrons et n'hésitez pas à partager vos références !

Ayant vécu également l'expérience de la prostitution, Chloé Delaume en restitue une prose aussi violente que Virginie Despentes, teintée de féminisme, même si son rapport au corps et son ressenti sont bien différents :
"Les mouflettes d'Atropos" de Chloé Delaume : Les monologues du vagin dévasté... Lire

Et aussi :
"King Kong théorie" de Virginie Despentes... Lire

"Boys, boys, boys" de Joy Sorman (2005) : "To be or not to be" une femme ... Lire

"Une fille dans la ville de Flore Vasseur" : A quoi rêvent les e-business girls quand la bulle Internet éclate ? ...Lire

"A leur corps défendant" : La sexualité féminine selon Despentes, Laurens, Delaume, Angot, Darrieussecq, Nothomb... Lire

"Les nouveaux sociotypes hommes-femmes" vus par Thomas Bouvatier et Lolita Pille... Lire

Nouveautés Octobre 2006 : Fragilité et séduction au féminin

Si Virginie Despentes écrit "J'écris de chez les moches,... les frigides, les mal-baisées...", ses consoeurs Tristane Banon et Bénédicte Martin pourraient écrire exactement l'inverse. Leurs héroïnes appartiennent plutôt à "la féminité triomphante" : gracieuse, charnelle, irrésistible... Mais ce n'est qu'une apparence car derrière leurs charmes, se dissimulent la fragilité et les doutes sur leur féminité, leurs désirs et celui des hommes... Avec subtilité et élégance, ces deux jeunes romancières âgées de 27 et 28 ans, analysent dans leur deuxième roman ("Trapéziste" et "Perspectives de paradis"), les relations amoureuses d'un point de vue féminin. A croquer avec délicatesse !

"Perspectives de paradis" de Bénédicte Martin : Instantanés de féminité, sensoriels et poétiques ... Lire

"Trapéziste" de Tristane Banon : Les malheurs de Flore au pays des V.I.P... Lire

Et aussi :
"Le sablier" de Sofia Guellaty : Something's got to give... Lire

"Une femme normale" d'Emilie Frèche : Reconstitution polyphonique de l'éternel féminin... Lire

Dossier à suivre...
Remerciements à Amandine et Laëtitia

Visuel : Melvin Sokolsky, Bubble on the Seine ...

(3 commentaires)

    • Mint on 6 novembre 2006 at 11 h 42 min
    • Répondre

    Savez vous si ce blog gsorman.typepad.com/ est bien le blog de Guy Sorman, le père de Joy Sorman et si sa fille a un blog car je ne l’ai pas trouvé ?

  1. Je ne crois pas que Joy Sorman tienne un blog, du moins pas à ma connaissance. Désolée !

    • Sarah on 2 juillet 2007 at 11 h 46 min
    • Répondre

    Pourquoi ne connaissez-vous pas Benoziglio,un auteur cent coudées au-dessus de ceux qui occupent la scène littéraire française?

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.