Interview de Grégory Nicolaidis (Welovewords.com) : « Je crois à l’intermédiation et à l’importance d’une mise en relation pertinente entre un talent et un partenaire »

Les sites communautaires littéraires se développent de plus en plus en France et attirent les éditeurs qui y voient un nouveau vecteur de promotion. Communautés de lecteurs tels que Babelio (où les internautes peuvent recevoir et chroniquer des services de presse), le nouveau né Newsbook ou plus anciennement le très bon et toujours vaillant Critiqueslibres ou encore réseaux sociaux culturels (Ulike, Senscritique…) et plus récemment des communautés d’aspirants écrivains. Après my Major Company Books, site d’édition participative ou Ebookpulp autour des e-books, Welovewords, axé sur les concours d’écritures (cf :partenariat avec Flammarion), a été lancé en 2010. Interview de son fondateur trentenaire, Grégory Nicolaidis :

Comment est née l’idée de Welovewords et quelle est la vocation de votre site ?
C'est un site indépendant lancé en mars 2010. Diplômé de l’Escp Europe, je l'ai créé après avoir travaillé pendant 5 ans notamment au marketing d’Universal Music, partant du constat qu'il n'y avait pas encore de réseau social pour les auteurs (poètes, conteurs, paroliers, humoristes et autres novellistes, etc.). Nous leur proposons une gamme complète d’outils de promotion, de publication, de notation, de création d’évènements ainsi qu’un service d’appels d’offres (le marché des mots) et de dépôt légal de leurs textes en ligne.
Nous jouons aussi les intermédiaires avec les éditeurs. Nous les aidons à dénicher des talents et du contenu, promouvoir leurs talents et gagner en visibilité sur Internet.

Vous avez lancé fin 2010 un concours d’écriture avec Flammarion suivi d’un autre avec J’ai lu, allez-vous travailler avec d’autres éditeurs ?
Nous sommes ouverts à tous les partenariats. Nous avons déjà collaboré avec Flammarion, J'ai lu, BSC Publishing. Nous avons rencontré d'autres éditeurs, les Editions Prisma, Plon, etc... avec lesquels nous allons sûrement monter de belles opérations. Nous préparons de nouveaux concours. Par thèmes notamment. Nous allons aussi lancer une activité de Nègre / Ghostwriter, nous rencontrons beaucoup de personnes au parcours très intéressant, nous allons leur proposer des plumes et les mettre en relation avec des éditeurs spécialisés dans le doc.

Quel bilan tirez-vous de l’opération avec Flammarion autour de l’écriture d’une comédie romantique ?
Le bilan est excellent. Une très belle presse (Figaro Littéraire, JDD,...) et d'excellents retours de la part des blogueurs. Plus de 300 contributions, 30 bons textes, 5 coups de coeur et un lauréat. 25.000 visiteurs uniques, 400.000 pages vues pendant la période du concours.

Comme vous positionnez-vous par rapport à un autre site communautaire tel que My Major Company Books ?
Welovewords est assez différent : il couvre toutes les formes de texte (y compris musical ou audiovisuel) et c’est avant tout un réseau social où les membres échangent, partagent, découvrent. L'objectif ultime n'étant pas, pour tous, la publication de leur texte par un éditeur. D’autre part, nous ne souhaitons pas de partenaire exclusif. Enfin, nous ne faisons pas financer le contenu par la communauté.

Quel regard portez-vous sur My Major Company Books, un site assez controversé… ?
Je connais les dirigeants et trouve qu'ils font du bon boulot néanmoins, leur modèle ne me convainc pas. Je crois davantage au "crowd sourcing" qu'au "crowd funding"... Je crois à l'intermédiation et à l'importance d"une mise en relation pertinente entre un talent et un partenaire plus qu'au financement collaboratif avec derrière un gros éditeur. MMC BOOKS vise le carton et le best seller nous nous efforçons davantage de créer des rencontres de qualité afin de produire les meilleurs contenus / textes possibles. C'est la qualité qui nous permettra de connaitre le succès. Notre système de vote, notamment dans le cadre des concours, me parait plus pertinent. Nous sommes réellement sensibles au vote de la communauté qui reste un indicateur fort de la popularité d'un texte mais privilégions toujours malgré tout le vote des professionnels. Nous constituons ainsi des jury de personnes aux profils très variés, cela nous permet de déceler le pépite, de provoquer l'accident plus finalement que de formater le succès.

Quels conseils donneriez-vous à un jeune auteur qui voudrait s’inscrire sur votre site ?
Nous souhaitons décloisonner les talents. WeLoveWords est une plateforme populaire crédible mais pas élitiste. S'inscrire sur WeLoveWords c'est se donner la possibilité d'être lu, conseillé, de faire des rencontres et d'être repéré par des partenaires prestigieux qui leur donneront des moyens. WeLoveWords est une plate-forme équitable. S'inscrire sur WeLoveWords c'est d'une certaine façon "sortir de la forêt", rompre avec la solitude de l'auteur..

Plus d’infos sur : les concours de Welovewords

Welovewords en chiffres (juin 2011) :
4500 membres
30000 visiteurs uniques/mois
500000 pages vues/mois

(1 commentaire)

  1. Merci pour ce site qui me stimule énormément dans mon travail d’écriture, et est aussi l’occasion de très belles lectures et d’échanges.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.