Coup de pub pour les librairies

Alors qu'elles demeurent un pivot de la prescription des livres grâce au bouche à oreille, les librairies se plaignent de désertion notamment en raison de la concurrence d'Internet. Le Syndicat nation de l'édition (SNE) a donc décidé de revaloriser le travail des libraires à travers une campagne de pub diffusée fin juillet :

Cette campagne de presse sera lancée dans une douzaine de quotidiens et d'hebdomadaires afin de soutenir les librairies à l'économie fragilisée notamment par la vente de livres en ligne, a expliqué le Syndicat national de l'édition. La campagne mettra en avant la dimension humaine et notamment le rôle de conseil du libraire avec des slogans du type : "Des milliers de livres à ma disposition. Qui m'aidera à faire le bon choix si mon libraire n'est plus là ?"
C'est la première fois qu'éditeurs et libraires s'associent dans une opération de cette envergure pour défendre "l'avenir et la fréquentation des librairies", a déclaré Didier Grevel, délégué général de l'Association pour le développement de la librairie de création (ADELC), partenaire de la campagne.

Pour expliquer la baisse de la fréquentation des librairies, c'est la vente en ligne de livres qui est notamment pointée mais ce responsable défend l'idée qu'en librairie "on trouve aussi ce qu'on ne cherche pas".

Cette mobilisation vise aussi à "faire prendre conscience aux lecteurs qu'ils contribuent, par leurs visites et leurs achats, à rendre vivant un modèle culturel unique", le réseau de librairies en France, "l'un des plus denses du monde" avec "45% du marché du livre", selon le SNE.

La campagne, d'un coût de 500.000 euros, est financée conjointement par le SNE, le Syndicat de la librairie française (SLF), l'ADELC et le Centre national du livre (CNL).

Au passage, on se se souviendra que le beau métier de libraire (et ses désillusions) a aussi été croqué par quelques dessinateurs de talent comme Leslie Plée et son "Moi vivant, vous n'aurez jamais de pauses" ou encore Alex Robinson dans "De mal en pis"

Source : SNE

A lire aussi : Internet toujours loin derrière les librairies pour la vente de livres...

(1 commentaire)

  1. Il y a aussi Le libraire de Regis de Sa Moreira. Un très beau livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.